Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Relève - Histoire d'une création

En novembre 2014, Benjamin Millepied devient directeur du ballet de l’Opéra de Paris, succédant ainsi à Brigitte Lefèvre ; il démissionnera un an plus tard. Entre-temps, il aura tenté de bousculer les règles, immuables et pesantes, de l’établissement, les règlements parfois rances (imposer une danseuse métisse en danseuse étoile, une hérésie pour cette institution sclérosée dans ses "principes"), l’administration archaïque et une hiérarchie étouffante. Qui, visiblement, auront eu raison de son enthousiasme et ses envies de renouveau. Il aura également créé un ballet d’une trentaine de minutes, Clear, loud, bright, forward, dont le documentaire de Thierry Demaizière et Alban Teurlai retrace la genèse et la conception.

Avec douceur, d’une exigence feutrée mais sûre, Millepied dirige et entraîne seize jeunes danseurs du corps de ballet de l’Opéra dans son projet artistique, ambitieux et quasi instinctif (il a quarante jours pour le finaliser), qu’il a imaginé d’après une musique de Nico Mulhy (qui rappelle beaucoup celle d’Amore de John Adams) conduite par le jeune (et fou) chef d’orchestre Maxime Pascal. Davantage que les points administratifs (gérés par Virginia Gris, son impayable assistante) et autres digressions matérielles, ce sont les répétitions du ballet qui, tout au long du documentaire, restent le plus passionnant à découvrir (et à contempler).

Répétitions où majesté et rigueur (que l’on sait) de la danse se retrouvent magnifiées par la caméra de Demaizière et Teurlai, toujours mobile, confiante, furtive, un peu dans l’afféterie parfois. Elle saisit avec justesse la grâce des mouvements, la synergie des corps, la précision du geste (voir le magnifique extrait ici), et ces pieds qui se tordent aussi, ces jambes qui fléchissent, ces bras qui s’élancent et ces doigts toujours graciles (ce que montrait déjà, sous un angle plus rigoureux, le documentaire de Frederick Wiseman, La danse, le ballet de l’Opéra de Paris). Et si la chorégraphie de Millepied en sort évidemment sublimée, c’est le travail de celles et ceux qui auront participé à cette aventure qui ravit avant tout.

Relève - Histoire d'une création
Tag(s) : #Documentaires

Partager cet article

Repost 0