Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Top 2022 : Des étoiles (mais pas trop) dans les yeux

Après deux années cinéma touchées de plein fouet par la crise de la Covid, 2022 s'annonçait donc comme un retour à la normale qui, lui, s'annoncera en demi-teinte dû à une relative désertion des salles (et en même temps, moins de bouffeurs de pop-corn et d'imbéciles sans respect des autres, ça fait du bien...). Le fait est que la diversité du cinéma se porte bien, elle, nous permettant aujourd'hui de voir et d'admirer des films aux origines et aux sujets multiples, d'un drame criminel français à une odyssée islandaise en passant par de la folk horror macédonienne et anglaise.
 

Top du top

Top 2022 : Des étoiles (mais pas trop) dans les yeux

1 / Bruno Reidal : "De par son sujet et sa forme, le film pourra rebuter, et rebutera très certainement tant il va jusqu’à l’os, provoque un malaise. Ce serait passer à côté d’une première œuvre en tout point fascinante moralement, et impressionnante aussi dans ses volontés d’épure pourtant d’une grande force expressive". [Lire la critique]

2 / Godland : "Pour son troisième film, Hlynur Pálmason livre une œuvre aride, mais superbe, sachant capter à merveille les beautés dures des paysages islandais, à en saisir les lignes, les configurations et la matière, et auxquelles il juxtapose une réflexion, à la fois douce et tranchante, sur les faillibilités de l’Homme". [Lire la critique]

3 / You won' be alone : "Expérience étrange, sensitive et émotionnelle faisant sienne la Macédoine rurale du 19e siècle, le premier long métrage de Goran Stolevski paraît ouvrir une brèche, s'avancer en terres inédites et s'imposer, in fine, comme une œuvre surgit de nulle part consacrant un nouvel auteur, prometteur et audacieux". [Lire la critique]

4 / Les Amandiers : "Le film déborde d’instants forts et généreux, fait coïncider, percuter l’ivresse de la scène à celle des jours dont il faudrait jouir sans cesse, et c’est passionnant, c’est électrisant tout le temps. Parfois maladroitement excessif, oui, sans doute, ou excessivement maladroit, mais qu’importe. Le principal, c’est que ça vit". [Lire la critique]

5 / Men : "Le film paraît d’abord se réapproprier le canevas classique d’une femme seule en proie à ses démons et à sa folie, puis s’orienter vers une sorte de délire païen avant de clore son intrigue en un cauchemar mental proprement hallucinant en mode body horror à faire pâlir de jalousie David Cronenberg". [Lire la critique]

Top 2022 : Des étoiles (mais pas trop) dans les yeux

6 / Sans filtre
7 / EO
8 / Corsage
9 / Piccolo corpo
10 / Leila et ses frères
 

Flop du flop

Top 2022 : Des étoiles (mais pas trop) dans les yeux

1 / Viens je t’emmène : "Sur le papier, cette volonté d’aborder nos désenchantements contemporains par l’entremise d’une valse des sentiments (et des corps) promettait un parasitage du réel savoureux. À l’écran, tout se casse la gueule : on dirait du mauvais boulevard, un machin fait avec les pieds, sans à-propos ni aucune incarnation". [Lire la critique]

2 / Inexorable : "Absolument rien ne fonctionne ici. Le suspens est inexistant, la tension sans cesse court-circuitée par des dialogues insipides, une interprétation limite (Poelvoorde, Bellugi, Doutey : personne ne brille, personne ne s’en sort) et des situations éculées que Farice Du Welz ne parvient jamais à parasiter de l’intérieur". [Lire la critique]

3 / Frère et sœur : "Les protagonistes croisés, perdus dans de trop nombreux entrelacs scénaristiques, sont réduits à des stéréotypes envers lesquels il est difficile d’éprouver quoi que ce soit (le frère gay, le beau-frère insipide, la fan roumaine…). Quant au frère et à la sœur dudit titre, comment diable Desplechin s’y est-il pris pour les rendre si antipathiques ?". [Lire la critique]

4 / L’année du requin : "Que ce soient les dialogues, l’interprétation (beaucoup de comédiens non professionnels, et donc beaucoup d’approximation), le rythme, l’humour (à part une ou deux répliques qui font sourire, c’est rase campagne), les ruptures de ton, les hommages et les clins d’œil, tout ici est mauvais et tout est superbement raté". [Lire la critique]

5 / Decision to leave : "Pas grand-chose à retenir de cet imbroglio fait de manipulations, de vérités et de passions folles que Park Chan-wook complexifie artificiellement jusqu’à le rendre à peine passionnant. À peine ces enquêtes policières tordues, ces désirs fluctuants et cet amour impossible se terminant dans le ressac du désespoir". [Lire la critique]

Top 2022 : Des étoiles (mais pas trop) dans les yeux

6 / The tragedy of Macbeth 
7 / Athena
8 / Eaux profondes
9 / Le monde d'hier 
10 / The wonder
 

Bonus : les 10 meilleures séries de 2022

Top 2022 : Des étoiles (mais pas trop) dans les yeux

1 / Love, death + robots - Saison 3, épisode 9 (Jibaro)
2 / The bear - Saison 1
3 / The white lotus - Saison 2
4 / Severance - Saison 1
5 / Brassic - Saison 4

Top 2022 : Des étoiles (mais pas trop) dans les yeux

6 / This is going to hurt (mini-série)
7 / Black bird (mini-série)
8 / Euphoria - Saison 3
9 / Shining girls (mini-série)
10 / Irma Vep (mini-série)

Tag(s) : #Tops

Partager cet article

Repost0