Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vol 93

En soi, le film est efficace, bonne mise en scène (mais Greengrass devrait faire attention ; à systématiquement filmer à la sauce documentaire, que ce soit les émeutes irlandaises du Bloody sunday, un film d’action hollywoodien ou un détournement d’avion, il va finir par dénaturer ses oeuvres en leur imposant un automatisme formel), montage percutant, aucun héroïsme patriotique, simplement des gens qui veulent sauver leur peau, progression irrémédiable de la tension jusqu’à une scène finale terrifiante. Le noir après, et l’adrénaline qui redescend, un silence et l’horreur. Quelques cartons expéditifs mettent en cause le gouvernement américain et l’armée pour leur manque total de réactivité. Générique.

Maintenant, avec tout ce que l’on sait sur les événements et sur l’implication générale de l'administration Bush dans les faits (voir ReOpen 911, Loose change...), le film se pose là comme un énième et consensuel hommage aux victimes, voire comme une propagande officielle douteuse. Le propos de Greengrass est, certes, de ne pas fustiger les responsabilités des dirigeants en livrant un film-dossier sur le 11 septembre, mais plutôt de s’en tenir à un huis clos minimaliste. Néanmoins, devant une sorte de telle "candeur", on se dit que le film aurait très bien pu se dérouler n’importe quand et se contenter de relater un détournement "ordinaire". Encore une fois, le sujet de Greengrass est de montrer les faits dans leur stricte immédiateté, mais six ans ont passé et des choses ont été dites et révélées qui, légitimement, remettent en question un tel projet. Bien sûr, en date du 11 septembre, les réelles causes et motivations des attentats n’étaient pas connues, et le film peut tirer parti de cette "ignorance" et, de fait, avaliser sa neutralité. En conséquence, le film ne semble rien apporter, aucune réflexion, aucun recul, et se voit comme un film catastrophe standard, une mise en spectacle illusoire.
 

Paul Greengrass sur SEUIL CRITIQUE(S) : La vengeance dans la peau.

Vol 93
Tag(s) : #Films

Partager cet article

Repost 0