Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Le temps passe et passe et passe, et beaucoup de choses ont changé. Qui aurait pu s'imaginer que le temps se serait si vite écoulé, on fait le bilan calmement en s’remémorant chaque instant". Bon, 2011 ne sera pas un gouleyant millésime cinéma, mais parmi une année assez insipide, quelques perles se sont glissées (énorme coup de cœur pour L’Apollonide du grand Bonello). Ici et maintenant, top 12 pour mieux pénétrer 2012 et fuir 2011.

MG farce ta face #11 (top de Noël)

1 / L’Apollonide - Souvenirs de la maison close

2 / Somewhere

3 / Pater

4 / Melancholia

5 / We need to talk about Kevin

6 / L’exercice de l’État

MG farce ta face #11 (top de Noël)

7 / Bon à tirer

8 / La guerre est déclarée

9 / Polisse

10 / Animal kingdom

11 / Une séparation

12 / Beginners

 

Trop de mauvais films et trop de ratés ont squatté les écrans cette année, et un top 10 ou même 12 du pire du pire ne suffirait pas. Les Studios MG Corporation ont donc opté pour une remise de prix au vitriol.

- Le prix du grand oublié du grand top : Black swan.

- Le prix du film qui ne s'assume pas comme un film est attribué à A dangerous method de David Cronenberg qui ne parvient jamais à libérer son film du roman, du certifié et du approuvé exact de la vérité vraie de la pièce de théâtre et de la réalité pure et totalement réelle du roman lui même complètement à l’exactitude parfaite de la vie réelle qui se vit (?), pour preuve les quinze lignes à la fin dont on se tamponne le coquillard.

- Le prix du film le plus énervant de l’année revient à "l’incarnation de la perfection" du premier de la classe Nicolas Winding Refn pour Drive.

- Le prix du film qui te donne envie de détester à jamais le cinéma revient à la palme d'or (en chocolat) The tree of life.

- Le prix du film qui a failli (mais vraiment failli) être génial avant de devenir la grosse déception de l’année revient à J’ai rencontré le diable.

- Le prix du film "qu'on aime bien quand même" revient aux Bien-aimés de Christophe Honoré.

- Le prix du film que l’on attendait tant et qui ne nous a rien donné en fait revient à Habemus Papam.

- Le prix du film qui nous a démontré que, bizarrement, la deuxième fois était moins bonne que la première revient à Absent de Marco Berger.

- Le prix de l’actrice qui devrait vraiment arrêter revient à Yolande Moreau pour son rôle dans Où va la nuit.

- Le prix de la meilleure doublure est attribué aux doublures de Natalie Portman (pas de danse) et Michael Fassbender (gros zizi) dans Black swan et Shame.

- Le prix de la meilleure actrice revient à Natalie Portman qui nous a prouvé qu'elle pouvait vraiment être une bonne actrice dans… Sex friends. xD

- Le prix du film de chiards qui nous a jamais autant donné envie de ne pas être jeune revient à l’insupportable Un amour de jeunesse.

- Le prix du pire film de l'année revient (ex-æquo) à Au delà, Minuit à Paris et Le gamin au vélo. Nous prions instamment les quatre réalisateurs grabataires de jeter l'éponge. 

Pour fêter cette remise de top et de prix, after party dans le minuscule cagibi bureau de Seuil critique(s) avec fraises Tagada et antigel à volonté : soyez les bienvenu(e)s, c'est le patron qui régale. Et pour le 12e commentaire, un an de champagne/pute/coke est à gagner, offert par votre serviteur MG : MG, pour des soirées de qualité [Note du patron : "MG, je croyais t’avoir demandé d’arrêter tes jingles pourris à chaque fin de phrase ?"].


Publié par MG, qui est et qui restera.

Tag(s) : #MG dans ta face

Partager cet article

Repost 0