Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Face à ces Beaux gosses en total mode Deschiens, à ces chroniques super connes et drôles des années collège jouissant d’un buzz bizarroïde, âge tendre et tête de bois ont laissé place à âge bête et tête de nœud (et particulièrement à claques). Cette immersion...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Décalque standard du déjà négligeable Very bad things, Very bad trip (bon les gars, pour les prochaines traductions des titres, va falloir arrêter les brainstormings avec la coke et les putes) n’a aucune espèce d’intérêt en soi, le film se regardant à...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Pressé, défié (harcelé ?) par cette entêtée d' Ashtray-girl me proposant d’organiser ensemble un débat "casse-gueule" suite à une remarque, dans ma critique concernant Star Trek , sur le couple crypto-gay Kirk/Spock, j’ai dû me fendre d’un article évoquant,...

Lire la suite
Tag(s) : #Vie du blog

Comme il semble loin le temps d’un Schwarzenegger impassible et inquiétant, du brushing so eighties de Linda Hamilton et des bons vieux effets spéciaux à la papa Winston. Et loin aussi le temps des Guns N’ Roses, du "Hasta la vista, baby!" et de Robert...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Est-ce un rêve tragique, ou plutôt un cauchemar fiévreux ? Rêve d’une femme, cauchemar d’une mère envisageant, fantasmant la mort de son fils ? La belle séquence inaugurale, en noir et blanc, serait de fait comme un songe primal annonçant le délire à...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Plus que brisées, les étreintes de Pedro Almodóvar paraissent tristement inhibées et s’ouvrent à une grande frustration plutôt qu’à un émerveillement. Atone, sans risque, constamment en attente, comme suspendue mais ne se manifestant jamais, Étreintes...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Inévitablement, difficile de ne pas penser à Friends , de ne pas l’avoir toujours en tête en regardant How I met your mother ; souvenirs trop présents, atmosphère trop précise, répliques trop cultes (le "Legendary!" ne fait pas le poids face au vraiment...

Lire la suite
Tag(s) : #Séries

Horizons du cinéma français 7/7 - Suspens intimist e Adapté d’un roman de Ruth Rendell, L’analphabète (A judgement in stone), mais évoquant également Les bonnes de Jean Genet, pièce de théâtre elle-même inspirée de l’affaire des sœurs Papin, La cérémonie...

Lire la suite
Tag(s) : #Cycles

Après Nos jours heureux, sympathique revival sur les colonies de vacances, Éric Toledano et Olivier Nakache s’attaquent à un autre genre de sujet prompt à satisfaire correctement la masse et les sacro-saintes relations familiales avec la légèreté subtile...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Horizons du cinéma français 6/7 - Portrait psychologiqu e A u crépuscule de sa vie, Frenhofer, peintre réputé et las, accepte de reprendre une ancienne toile qu’il n’avait pu achever, La belle noiseuse, avec comme modèle non plus Liz, son épouse et muse...

Lire la suite
Tag(s) : #Cycles

Pour ceux (dont je fais partie) ne connaissant pas grand-chose à la vaste et nébuleuse mythologie trekkienne, mais plus certainement à l’univers de ce petit malin de J. J. Abrams, cet antépisode de Star Trek donne le sentiment d’un gigantesque pudding...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Horizons du cinéma français 5/7 - Polar d’actio n Huis clos survolté ou cauchemar claustrophobe ? Hommage carpenterien ou western urbain ? Finalement un peu de chaque, en tout cas action minimale pour un maximum d’effets, Florent Emilio Siri faisant de...

Lire la suite
Tag(s) : #Cycles

Je dois l’avouer : comme certains (beaucoup ?), je n’ai lu aucun des tomes de la trilogie culte de Stieg Larsson. Cette critique ne met donc pas en parallèle, à tous points de vue (narration, personnages, événements…), les romans et le film, mais se base...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Los Angeles, 2019. Il y a, dès l’ouverture du film, le saisissement d’une représentation solennelle, vision tétanisante d’une ville devenue mégapole vorace, un océan noir, cloaque industriel hérissé de torchères géantes dévoilé dans toute sa magnificence...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Horizons du cinéma français 4/7 - Comédi e Comment évoquer ce film ? Comment même encore en parler puisque la messe a été dite, puisque tout a été appris, retenu, revu, connu par cœur, déclamé sans cesse à n’importe quel repas de famille qui s’éternise...

Lire la suite
Tag(s) : #Cycles

Film très riche, abondant et luxuriant, d’un abord difficile aussi (que certains pourront juger verbeux et monotone sans que l’on puisse s’en offenser), Le ventre de l’architecte de Peter Greenaway fut, bien avant The pillow book , une œuvre également...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Sexe, love et rock’n’roll, voilà le programme fièrement affiché, et suivi à la lettre jusqu’au fond des draps et des oreilles, de Good morning England (on préférera le titre original, The boat that rocked). 1966. Sur une vieille coque de noix rouillée...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Horizons du cinéma français 3/7 - Drame passionne l Que cherche Stéphane à se faire convoiter, à se faire aimer d’une femme pour mieux l’éconduire dès que celle-ci se déclare ? Est-ce de l’ignominie, du libertinage, une blessure secrète ? Est-il indifférent...

Lire la suite
Tag(s) : #Cycles

Comme un palindrome merveilleux, The fall s’ouvre et s’achève sur la magnifique 7e Symphonie (opus 92, Allegretto) de Beethoven, entendue à la fin d’ Irréversible ; le générique d’introduction, tout en ralentis et noir et blanc somptueux, est déjà un...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Vincent Chase est une star montante d’Hollywood que les studios commencent à s’arracher : pour son talent bien sûr, mais surtout pour sa belle gueule. Plutôt que de prendre la grosse tête (et de se la prendre, tout naturellement), celui-ci préfère traîner...

Lire la suite
Tag(s) : #Séries

Les nouvelles aventures d’Hubert Bonisseur de La Bath s’arrangent une fois encore, très habilement, des codes et des références du film d’espionnage d’antan, James Bond évidemment, mais aussi Hitchcock avec La cinquième colonne et L’étau, ou même Sueurs...

Lire la suite
Tag(s) : #Films