Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Copieusement critiqué par une large partie du public et par une presse toujours prompte à dégainer un anti-américanisme de bon aloi (mais pas toujours opportun) dès qu’elle entraperçoit ne serait-ce qu’un centimètre de drapeau étoilé, Les larmes du soleil...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Le début agace franchement : banalisation et survol des enjeux géopolitiques autour du pétrole (guerres, accointances financières, réseaux occultes) lors d’un générique plus tape-à-l’œil qu’informatif, vision manichéenne de terroristes prenant le temps...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Petit Sisyphe à carte mémoire informatique (celle d’un Mac visiblement), Wall-E nettoie méthodiquement ce qu’il reste de l’humanité sur Terre (ses déchets), érigeant à la gloire de notre perte des édifices gigantesques faits des rejets d’une civilisation...

Lire la suite
Tag(s) : #Animation

Snake eyes constitue sans doute le film le plus théorique de Brian De Palma qui, en grand virtuose qu'il est, s’amuse ici à conceptualiser sa réalisation jusqu’au moindre détail et dans chaque mouvement de caméra. Structuré à partir d’un scénario ingénieux...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Le cinéma a eu, bien avant Psychose, son lot de films avec, comme figure centrale, un tueur psychopathe et charismatique entré depuis dans la légende du septième art (M le maudit, La nuit du chasseur, Le carrefour de la mort…). Mais aucun de ces films...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Pour évoquer Twin Peaks, il me faut m’épancher sur les souvenirs liés à cette série afin de les mettre en parallèle avec les impressions ressenties aujourd’hui. Revoir Twin Peaks 17 ans après sa diffusion, et sans jamais l’avoir revu en conséquence d’une...

Lire la suite
Tag(s) : #Séries

Étrange film que celui d’Ari Folman, engourdi, ralenti, comme un cauchemar qui n’avance pas et où l’horreur finit par vous rattraper. Éblouissant visuellement (et musicalement), Valse avec Bachir captive souvent, mais dans sa globalité, l’émotion reste...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Mal aimé par la presse et par le public, l’avant-dernier film de Louis Malle, s’il n’est pas exempt de quelques défauts (des longueurs et des scènes inutiles), donne pourtant à voir l’exact enchevêtrement d’Eros et de Thanatos dans toute son inéluctabilité,...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Mélodie pop acide d’une sensibilité flamboyante, un requiem d’orgues, des levées, des saillies. Secousses électriques qui rompent sans effort, qui déboulonnent, au bord d’un précipice multicolore comme un arc-en-ciel amène, en équilibre sur le revers...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Vision opaque, déliquescente, d’un monde profondément apathique, perdu dans ses contradictions et dévasté par ses propres démons, ce polar sombre comme le fond d’un gouffre explore les dérives effroyables d’un système de lois et de valeurs où le jugement...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Il y a un problème M. Night Shyamalan depuis Signes ; ses scénarios s’arrangent d’une fable morale trop bienveillante, charitable et naïve, qui caractérise le préjudice essentiel de ses films partant toujours d’une très bonne perspective pour, finalement,...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Hormis Twin Peaks (qui était plus un prequel qu’une transcription fidèle) et à quelques exceptions près (Les incorruptibles, Mission : Impossible , South Park…), l’adaptation sur grand écran d’une série télévisée n’a jamais vraiment fonctionné ni connu...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Il y a quelque chose de profondément cronenbergien dans le film de Marina De Van, et sans que celui-ci, à aucun moment, ne souffre de la référence (inévitable ?) avec le cinéaste canadien. Davantage qu'une filiation (qui passerait alors pour une banale...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Ils sont rares, les films qui nouent la gorge comme ça, qui vous laissent tout chose. Et même les yeux brouillés, embués parce qu'on a versé sa petite larme, la beauté d’un amour fulgurant transparaît dans toute sa simplicité. Dans le frôlement d’un genou,...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Le chef-d’œuvre de Darren Aronofsky est là, imposant et magnifique, qui brutalise nos consciences comme un électrochoc consumant. C’est une plongée cauchemardesque, lente puis syncopée, dans l’abysse noir de la dépendance, débâcle obsédante vers les enfers...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

[REC], sans être complètement abouti, tire sa force principale de son ambiance claustrophobique et du confinement dans un immeuble plongé dans une quasi-obscurité. Quelques sursauts font bonne impression, mais Plaza et Balaguero jouent principalement...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Sous-estimé à sa sortie, le film de Tarsem Singh aurait-il gagné plus d’éloges si Aronofsky, Cronenberg ou Fincher l’avaient mis en scène ? Doit-il sa mauvaise réputation du fait d’absence de reconnaissance de Singh dans le monde du cinéma et de sa formation...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Pier Paolo Pasolini, en s’inspirant de plusieurs références culturelles, historiques et philosophiques (Sade, Dante, Bosch, Barthes, Klossowski, les événements tragiques de Salò et de Marzabotto...), tourna son film le plus radical et le plus antipathique...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Ils parlent d’amour, de sexe et de boulot (où ils semblent rarement aller), affalés pendant des heures sur le canapé du café d’en bas, vivent presque en autarcie, famille virtuelle aux allures de communauté peace and love, partagent le frigo, parfois...

Lire la suite
Tag(s) : #Séries

C’est là un film autoritaire, c’est un film pas aimable, peu engageant, et qui ressemblerait à un crissement de craie qui dure, à une écharde plantée violemment sous un ongle. C’est pourtant une grande œuvre sur la définition du désir (et son rapport...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Du grand roman d’anticipation de Wells, Spielberg en a extrait une charge antipatriotique brutale liée à une reconquête familiale nécessaire. Mêlant l’intime au spectaculaire, le personnel au global, le film s’en trouve émotionnellement (et structurellement)...

Lire la suite
Tag(s) : #Films