Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rappelez-vous : un générique angoissant (et culte), des jumelles massacrées dans un couloir, un ascenseur déversant des litres et des litres de sang, la chambre 237 et sa femme nue dans la baignoire, Wendy découvrant des dizaines et des dizaines de pages...

Lire la suite
Tag(s) : #Documentaires, #Cannes 2012

Présenté l’année dernière à Cannes, le quatrième long-métrage de Carlos Reygadas a connu les glorieux honneurs de la disgrâce, sifflé, rejeté, bafoué, étrillé sans ménagement par une presse internationale particulièrement remontée (ce qui n’a pas empêché...

Lire la suite
Tag(s) : #Films, #Cannes 2012

Putain, c’est quoi ce délire avec Jeff Nichols ? C’est quoi ce truc disproportionné ? Faudrait voir quand même à se calmer un peu parce qu’à lire partout que ses rfilmss sont des chefs-d’œuvre de naturel et de simplicité, y’a quelque part comme un hiatus...

Lire la suite
Tag(s) : #Films, #Cannes 2012

Nouvelle tête de gondole du cinéma autrichien, et puisque Michael Haneke s’en est allé ailleurs, transformé en égérie plus globale et plus internationale que l’on exporte un peu partout (César, Oscars, palme d’or, remake américain…), Ulrich Seidl a désormais...

Lire la suite
Tag(s) : #Films, #Cannes 2012

L’amour en morceaux, hagard, physique, éparpillé à nouveau, c’est ce qui fascine Lou Ye depuis ses débuts avec Weekend lover (rivalités masculines pour le cœur d’une jeune fille), de la place Tiananmen d’ Une jeunesse chinoise au Paris strié de Love and...

Lire la suite
Tag(s) : #Cinéma asiatique, #Cannes 2012

Brandon Cronenberg, le fils de vous-savez-qui, se lance à son tour dans cette belle et grande aventure qu’est la réalisation d’un premier film. Après le Cosmopolis de papa l’année dernière, voici donc l’Antiviral de fiston cette année, genre de pot-pourri...

Lire la suite
Tag(s) : #Films, #Cannes 2012

L’occupation nazie de la Biélorussie pendant la Seconde Guerre mondiale a déjà donné lieu à un chef-d’œuvre monstre réalisé en 1984 et sorti pour la première fois en DVD chez Potemkine il y a 5 ans, Requiem pour un massacre , film de guerre (mais beaucoup...

Lire la suite
Tag(s) : #Films, #Cannes 2012

Ça n’a évidemment pas l’aspect crapoteux de l’original réalisé par William Lustig en 1980, et Elijah Wood n’a absolument rien du flippant et de l’inoubliable Joe Spinell, alors quel peut être l’intérêt de cette version 2012 ? C’est simple : aucun. Wood...

Lire la suite
Tag(s) : #Films, #Cannes 2012

Andrew Dominik aime prendre son temps, genre détendu de la caméra : trois longs seulement en douze ans, Malick a du mouron à se faire. L’attente suscitée après son âpre Jesse James en 2007 est à la mesure de ce Cogan brillant et poisseux, offrant surtout...

Lire la suite
Tag(s) : #Films, #Cannes 2012

Premier film trop remarqué, trop surestimé et trop surchargé de prix un peu partout (à Cannes, à Deauville, à Sundance…), Les bêtes du sud sauvage (quel joli titre !) est une espèce de fable initiatique, écologique et enfantine, mélangeant une certaine...

Lire la suite
Tag(s) : #Films, #Cannes 2012

À l’heure où la question du mariage pour tous (non pas par conformisme ou par norme, mais juste pour avoir le choix d’y penser, de le faire si ça chante) cristallise les attitudes rétrogrades d’une partie des Français qui, gros conseil d’ami, devraient...

Lire la suite
Tag(s) : #Documentaires, #Cannes 2012

Bizarrement remarqué à Cannes lors de la semaine de la critique (et auréolé du prix du meilleur long-métrage), le premier film de David Lambert pèche pourtant par ses nombreux hiatus narratifs et son aspect parfois artificiel, sans surprise. Le film aurait...

Lire la suite
Tag(s) : #Films, #Cannes 2012

À le dire vite fait comme ça, ce n’est absolument pas vendeur, parce que se taper un film roumain de 2h30 se déroulant dans un couvent de nonnes en hiver dirigé par un pope orthodoxe, faut juste le vouloir quoi, et il n’y aura bien que quelques cinéphiles...

Lire la suite
Tag(s) : #Films, #Cannes 2012

Pour sa première mise en scène, Alice Winocour n’a choisi ni la facilité, ni la simplicité : film en costumes, sujet difficile, peu de glamour et pas de concession (pour un résultat envoûtant et convaincant). Le scénario s’inspire d’une histoire vraie,...

Lire la suite
Tag(s) : #Films, #Cannes 2012

Georges et Anne (tous les couples, chez Michael Haneke, s’appellent Georges et Anne) sont des octogénaires cultivés. Quand Anne est victime d’une attaque cérébrale qui la laisse paralysée du côté droit, le couple va devoir se confronter à la maladie et...

Lire la suite
Tag(s) : #Films, #Cannes 2012

Ce n’est pas un film sur la télé-réalité comme il a été dit ici et là avec une hâte et une facilité plus que suspectes, mais bien un film sur LA réalité. Et ce n’est pas non plus une comédie affable et rondouillette, estampillée "à l’italienne" comme...

Lire la suite
Tag(s) : #Films, #Cannes 2012

De suite avec son premier film en 2009 (Daniel y Ana), Michel Franco avait été comparé à Michael Haneke pour ses images glacées, sa mise en scène rigoureuse et sa violence hors-champ. Ce singulier et dérangeant Después de Lucia devrait confirmer la tendance,...

Lire la suite
Tag(s) : #Films, #Cannes 2012

Si vous conchiez quelqu’un très très fort et/ou si vous lui en voulez à mort pour d’inexplicables raisons, j’ai LA solution : persuadez-le que le nouveau film d’Alain Resnais est à voir séance tenante, qu’il est plein d’entrain et de joliesse, d’inventivité...

Lire la suite
Tag(s) : #Films, #Cannes 2012

OK, tout le monde a fumé ou quoi ? C’est quoi le délire, c’est une caméra cachée en fait ? Une grosse partouze orgasmo-critique, les yeux bandés et un clavier dans le cul ? J’imagine que ce doit être une question d’affinités, de ressentis ou de sens de...

Lire la suite
Tag(s) : #Films, #Cannes 2012

Existerait-il un précepte philosophique ou existentialiste du genre tibétain, syrien ou communiste, et qui dirait, en substance légère, "Bienheureux ceux qui n’attendent rien" (ça marche aussi dans l’autre sens : "Malheureux ceux qui en attendent trop",...

Lire la suite
Tag(s) : #Films, #Cannes 2012

Je, tu, il, et puis nous, vous et ils. Et elle(s) aussi, et puis tous les autres. Pronoms personnels et entiers à la fois, je suis parce que nous sommes, tu es parce que je suis. La grammaire finalement, c’est super facile, réduite ici à un ensemble nominal...

Lire la suite
Tag(s) : #Films, #Cannes 2012
1 2 > >>