Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La première partie de cet article, "Un cinéma ininterrompu", est consacrée à l’œuvre de Gaspar Noé, de Carne à Enter the void. La deuxième partie, "Les limbes par-dessus Tokyo", est la critique d’Enter the void. Un cinéma ininterrompu C omment, à quoi...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Pour ceux qui, comme moi, n’étaient à l’époque que des préadolescents turbulents en quête d’aventures et de frissons, biberonnés à Ulysse 31 , aux Goonies et à Explorers, Le choc des Titans (1981) est avant tout un gros souvenir de gosse qui, jadis à...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Ah le pied ! Ah quel joyeux bordel ! De la bonne bouffe, de la bonne musique, pas mal de picole, une pincée d’amour et de sentiments ; voilà bien un film qui sait réveiller nos appétits et flatter nos instincts premiers. Déluré et délirant, Soul kitchen...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

De l’art animé 1/7 - Cartoon L e désert californien à perte de vue, de la poussière, un soleil de plomb et un silence implacable… Rien ne semble devoir troubler cette atmosphère étrange, lunaire et comme suspendue dans un temps immémorial. Soudain, un...

Lire la suite
Tag(s) : #Cycles, #Animation

Engagement humanitaire, défense des sans-papiers, rapport(s) à l’argent, filiation, éducation, famille, figure du père comme modèle irréprochable, il y a de tout (de trop) cela à la fois dans Les invités de mon père, court-bouillon maussade et succédané...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Avec ses vrais faux airs ronchons, Pascal Elbé, acteur plaisant et toujours sympathique, se lance aujourd’hui dans sa première mise en scène cinématographique. Loin de l’univers des comédies dans lequel il a souvent évolué, Elbé y préfère, avec Tête de...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Après l’affreux et désastreux Sweeney Todd , voici donc le non moins affreux et désastreux Alice au pays des merveilles , et qui fait se demander où est passé l’enchanteur déglingué de Beetlejuice, d’Edward aux mains d’argent et de Sleepy Hollow. Burton,...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

C’est comme si Roy Andersson et Bergman rencontraient Haneke qui, à son tour, rencontrait Bram Stoker, Anne Rice et Les désarrois de l'élève Törless dans une seule et même pulsation de sang, de chair pâle, un seul et même souffle sublime, vital et rigoureux....

Lire la suite
Tag(s) : #Films

L’intérêt, la volonté du nouveau film de Christophe Blanc, 10 ans après Une femme d’extérieur, étaient prometteurs, voire ambitieux. Sur les pas de Jacques Audiard, Blanc comme neige semblait augurer d’un polar âpre et sombre, genre assez rare en France,...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Fut un temps lointain, Atom Egoyan était un réalisateur intrigant et complexe. Au moins jusqu’au Voyage de Félicia, ses films à la froide sensualité exsudaient des charmes vénéneux tout en observant, d’un regard fragile mais lucide, les non-dits du désir...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Il n’a pas de nom autre que le borgne, semble venir, être de nulle part, naquit de la brume et d’un vent hostile, mais le garçon qui l’accompagne dit qu’il vient de l’enfer. Il est sans doute un spectre en ces âges lointains et que l’on craint, l’incarnation...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Il y a un an presque jour pour jour, sortait sur les écrans français le Gran Torino d’Eastwood, acclamé par une presse dithyrambique, unanime et visiblement aveuglée (prosternée) face à un film pourtant guère convaincant et usant de pas mal de poncifs....

Lire la suite
Tag(s) : #Films

L’un des (quelques) atouts de L’arnacœur est de remettre au goût du jour The time of my life, le tube moultement célèbre du non moins célèbre Dirty dancing. Et rien que pour admirer Vanessa Paradis et Romain Duris rejouant, de façon honorable, la scène...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

George a décidé de mourir. L’emprise immense d’un chagrin plus immense encore qui, tous les jours, le commotionne dès l’aurore, le résigne enfin à s’abandonner au néant pour y retrouver, peut-être et sans doute le désire-t-il de tout son soûl, le seul...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Films et scandales 7/7 - 197 1 Prenant de grandes libertés stylistiques (euphémisme) avec l’Histoire, Ken Russell raconte à sa manière, toujours aussi provocante, la tragédie des possédées de Loudun (1634), sombre affaire de sorcellerie enchevêtrant exorcismes,...

Lire la suite
Tag(s) : #Cycles

Portée aux nues dès le début de sa diffusion, Prison break a échauffé les esprits des sérievores du monde entier pour, finalement, s’écraser en plein vol dès la fin de sa deuxième saison. À l’instar d’ Heroes , Prison break n’a pas su gérer l’après des...

Lire la suite
Tag(s) : #Séries

Coincés dans un tank crasseux, quatre jeunes hommes participent et assistent, impuissants, à l’horreur de la guerre du Liban en juin 1982 lors d’une mission se transformant, peu à peu, en épreuve humaine jusqu’à un cœur des ténèbres aveugle et imprécis....

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Vincent est un jeune prostitué sûr de lui, avant tout un corps que l’on paye et convoite, un "corps du délit", entièrement, entité physique pour laquelle, aussi, on chavire, se déchire ou se jalouse. Désiré, érotisé à chaque instant par la caméra de Frédéric...

Lire la suite
Tag(s) : #Films

Elle marche dans un champ de blé, trace un chemin qu'elle paraît craindre, puis s’arrête et danse magnifiquement, face à nous, sur une musique superbe, sorte de valse-tango enivrante, envoûtante (et c’est sans doute là l’une des plus belles séquences...

Lire la suite
Tag(s) : #Cinéma asiatique

Comédie romantique et divertissement carrément moyen, ce très attendu I love you Phillip Morris ne tient pas les engagements que ce projet longtemps repoussé (la faute à des investisseurs timorés, l’homosexualité étant encore, apparemment, un tabou insurmontable...

Lire la suite
Tag(s) : #Films